VIANDE


De 60 à 140 milliards d'animaux sont tués pour être mangés par l'Homme dans le monde chaque année.
Pour fabriquer de la viande, il faut de grandes quantités de plantes (luzerne, tourteaux de soja,…) : autant de végétaux qu’il en faudrait pour 18 000 repas pour un kilo de viande.
 
Il faut 15 000 litres d’eau pour produire un seul kilo de viande, contre 2 000 litres pour un kilo de riz.
 
Pour 1 tonne de blé, il faut utiliser en moyenne 1.000m3 d’eau, soit l’équivalent d’un million de bouteilles. En France, 80% des céréales servent à nourrir les animaux et non pas à l’alimentation humaine.


Retrouvez les articles au complet ici 


De plus, les conditions de vie des animaux d’élevage ne sont absolument pas respectueuses de leur bien-être ; enfermés, transportés sur des milliers de kilomètres parfois, abattus cruellement dans des souffrances inimaginables… il est temps que notre regard change et que les animaux puissent vivre libres, comme tout être vivant sensible et conscient.

et les conditions de vie : ici           



POISSON


Il est très difficile de savoir combien de poissons sont tués pour notre alimentation mais une estimation a été faite : Le total de la pêche mondiale représenterait 154 millions de tonnes de poissons, soit 4 900 kilos de poissons chaque seconde
Ceux qui sont pêchés seront capturés à l'aide d'énormes filets qui tueront au passage d'autres espèces non comestibles et même de trop jeunes ou trop petits animaux. Puis ils seront laissés sur le ponton à s'asphyxier doucement avant d'être découpés parfois encore vivants. Cette pêche vide peu à peu les océans.
Ceux qui seront élevés vivront dans des conditions déplorables et seront supplémentés par de nombreux produits chimiques.


Retrouvez l'article complet ici    



LAIT


Pour produire du lait, les vaches doivent mettre au monde un petit. Même si certaines connaissent le procédé naturellement avec un taureau dans le champ, la majorité sera inséminée artificiellement tous les ans à partir de leurs 2 ans. Une fois le veau né, celui-ci sera retiré à sa mère quelques heures, voir quelques jours plus tard pour finir dans des caisses d’engraissement où il sera destiné à la consommation humaine.  Les femelles auront éventuellement « la chance » d’être gardées pour renouveler le troupeau car après 4-5 ans d’exploitation, les vaches laitières sont envoyées à l’abattoir car moins productives.


Retrouvez l'article complet ici



MIEL

Dans les grands élevages,les reines sont inséminées de manière non naturelle et leurs ailes sont coupées pour éviter qu’elles s’enfuient de la ruche. Pour toutes les abeilles, lors de l'enfumage quelques unes meurent et lors de la récolte également puisqu'elles restent parfois collées dessus les grilles et sont "râpées" avec le miel. De plus elles font de très nombreux aller retours pour n'avoir qu'un gramme de miel donc il n'est pas logique de leur voler.


Retrouvez l'article complet ici



OEUFS


Quel que soit le mode d'élevage, les œufs éclosent dans d'immenses couvoirs. A l'éclosion, les poussins sont triés : les mâles (qui ne pondent évidemment pas d’œufs) sont éliminés, soit gazés, soit broyés. Les femelles, plus chanceuses, finiront à 70% dans des cages de production. Avant cela, les becs des femelles sont épointés généralement au laser.
A partir de 18 semaines, les poulettes sont placées dans les élevages de ponte où elles fourniront environ 300 œufs par an. Après 1 ou 2 ans de loyaux services, elles seront remerciées en finissant à l’abattoir.


Retrouvez l'article complet ici

Facebook PA16
Twitter PA16
Twitter PA16